© Warner Bros/Turner Entertainment



Le chef du Service de l'information égyptien met en cause l'influence néfaste du chat et de la souris dans la propagation des violences au Moyen-Orient. «Tom et Jerry sont des instigateurs de violence, responsables de la montée de l'extrémisme au Moyen-Orient», a déploré Salah Abdel Sadek, responsable des Services de l'information en Égypte, blâmant aussi au passage les jeux vidéos et les films violents. Les critiques ne se sont pas faites attendre, relevant l'inconséquence d'un tel discours sur Twitter...

Lire la suite