Résultats de 1 à 2 sur 2
  1. #1

    Promesses non tenues : quand Emmanuel Macron fait marche arrière

    François Bayrou a présenté mercredi 14 juin en Conseil des ministres, sa loi de moralisation de la vie publique. Mais le texte présenté va beaucoup moins loin que ce qu'Emmanuel Macron avait promis.


    http://www.francetvinfo.fr/politique...ml#xtor=AL-79-[article_video]-[connexe]


    Emmanuel Macron voulait interdire la fonction de conseil, sauf que finalement, le texte présenté ne l'interdit pas. Il prévoit simplement d'interdire aux parlementaires de commencer une activité de conseil pendant leur mandat. Mais ceux qui auraient commencé cette activité un an avant leur mandat pourraient la poursuivre.


    La suppression du régime spécial des retraites a disparu



    "C'est cela aussi qui nous conduira à demander à l'Assemblée nationale et au Sénat de rapprocher le régime de retraite d'aujourd'hui acquis par nos parlementaires avec le régime de retraite de droit commun", déclarait le président. En somme, il s'agit de supprimer le régime spécial des retraites. Or, ce point a complètement disparu du projet de loi. De même, l'actuel président de la République voulait exiger un casier B2 vierge. Il est maintenant simplement question d'exiger qu'aucun crime et délit ne portent atteinte à la probité pour être parlementaire.



    Les promesses, quelles promesses ? Ah oui ! ces promesses électorales, ces programmes qui en jettent ? Faut pas rêver !
    C'est encore du blablabla pour être élu avec les magouilles de ses financiers. Fabuleux meetings qu'ils ont payés, ils en veulent pour leur argent maintenant.

    Et encore les législatives ne sont pas finies. On va en avoir des surprises surtout s'ils ont les pleins pouvoirs. Comme d'hab on nous roule dans la farine.


    Depuis quand un politique novice ou pas est fiable et crédible ? Si c'était vrai ça se saurait.
    Le premier homme politique, en France, qui cessera de prendre les gens pour des cons, ce sera un véritable héros national (Maxime Tandonnet)

  2. #2
    Le gouvernement voudrait assouplir les modalités des plans sociaux




    Vous croyez qu'il va favoriser le peuple ? Que nenni !

    Il n'agit pas comme un chef d'état mais comme un patron et comme tous les patrons pas de sentimentalité. L'argent avant tout !

    Un vrai chef d'état est un être humain qui s'occupe de son peuple, normalement...


    Le premier homme politique, en France, qui cessera de prendre les gens pour des cons, ce sera un véritable héros national (Maxime Tandonnet)

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas éditer vos messages
  •  
  • Les BB codes sont Activés
  • Les Smileys sont Activés
  • Le BB code [IMG] est Activé
  • Le code [VIDEO] est Activé
  • Le code HTML est Activé