Résultats de 1 à 2 sur 2
  1. #1

    Mobilisation contre la réforme du travail : 500 CRS se font porter malades

    EN VIDEO - Code du travail: les CRS en arrêt maladie pour exprimer leur colère


    Pendant que la réforme du code du travail était contestée dans la rue, de nombreux CRS étaient en arrêt maladie.


    BFMTV

    Les CRS aussi étaient en colère mardi. Alors que la réforme du code du travail d'Emmanuel Macron était confrontée à sa première contestation d'ampleur, près de 35% des CRS étaient en arrêt maladie pour protester contre la dégradation de leurs conditions de travail et la modification du régime de prélèvement auquel ils sont soumis. Sur les 1500 prévus, près de 500 CRS étaient disponibles pour couvrir les manifestations.
    Le premier homme politique, en France, qui cessera de prendre les gens pour des cons, ce sera un véritable héros national (Maxime Tandonnet)

  2. #2
    Mobilisation contre la réforme du travail : 500 CRS se font porter malades


    Les agents chargés de la sécurisation des manifestations en ont ras-le-bol et ils l'expriment. Mardi, 35% des agents qui devaient être mobilisés pour la journée d'action syndicale contre la réforme du code du travail manquaient à l'appel. Ces quelques 500 CRS se trouvaient en arrêt maladie. "36 compagnies devaient travailler. Il y en a eu neuf indisponibles, soit à peu près 35% des collègues", explique le délégué national CRS d'Alliance, Johann Cavallero.
    Le syndicat Unsa-police évoque, pour sa part, le chiffre de 600 CRS en arrêt mardi, selon le quotidien La Dépêche. Dans un communiqué, Unsa dénombre "93 collègues des CRS 28 Montauban, CRS 6 Nice et CRS 60 Avignon qui n'ont pas pris le service" mardi "afin de tirer la sonnette d'alarme".

    La raison de leur colère : des moyens qui se dégradent et le projet de taxer l'indemnité de déplacement dont ils bénéficient. "Il y a une accumulation. Depuis les attentats de 2015, il y a un sur-emploi", développe Johann Cavallero. "Il y a du matériel qui n'arrive pas, des véhicules qui ne sont pas renouvelés. La directive européenne en matière de repos n'est toujours pas appliquée aux CRS."
    Le premier homme politique, en France, qui cessera de prendre les gens pour des cons, ce sera un véritable héros national (Maxime Tandonnet)

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas éditer vos messages
  •  
  • Les BB codes sont Activés
  • Les Smileys sont Activés
  • Le BB code [IMG] est Activé
  • Le code [VIDEO] est Activé
  • Le code HTML est Activé