Les membres de l’association musulmane Avenir et Réussite projetaient d’ouvrir lundi des salles de classe afin d’accueillir leurs enfants qui ne fréquentent pas les écoles publiques et laïques. Mais le rectorat de l’académie de Créteil et la préfecture de Seine-et-Marne s’y opposent.

Ils crient à l’injustice alors que leur école privée hors contrat Avenir et Réussite n’a pu ouvrir ce lundi, rue Roberte-Boucher à Montereau. « Cette école est gérée par des Français de confession musulmane, c’est ce qui leur fait peur, s’indignent les parents des 80 élèves dont Djelloul Zenaini, le président de cette association qui depuis 2010 aide plusieurs dizaines d’enfants scolarisés à leur domicile. Nous avons pourtant déclaré cette école comme non-confessionnelle. Il n’y a pas de cours de religion. Elle est ouverte à tous. Il y a des cours d’arabe comme il y a des cours d’anglais. Ce sont des a priori contre nous ».

L’interdiction d’ouvrir cet établissement pour dispenser des cours du CP à la 3e, prévoyant à terme dix classes et un gymnase, vient d’abord du rectorat de l’académie de Créteil qui, dans une lettre datée d’octobre, estime que « les conditions d’ouverture contreviennent à l’accueil d’enfants soumis à l’obligation scolaire », sans plus d’explication.

Personne n’évoque clairement le risque de communautarisme ni de radicalisation islamiste. Pourtant, dans le clip de présentation de l’école, apparaissent des fillettes voilées.


Lire la suite



Le refus est justifié. C'est encore une école coranique qui enseignera la haine des non-musulmans comme dans toutes les écoles muzz