Le meurtrier présumé était interpellé sur les lieux de l’homicide. Domicilié dans un foyer de la rue de Phalsbourg à Nancy, le quadragénaire était placé en garde à vue à la brigade criminelle de la Sûreté départementale, chargée de l’enquête. Son couteau était mis sous scellés. D’après les premières déclarations du Nancéien, ce dernier aurait « entretenu une relation amoureuse avec la victime alors qu’il était en couple », indique le procureur.


Lire l'article en entier



Se balader avec un couteau pour aller à rdv....