Indonésie Amoureux et prostituées flagellés en public

Huit personnes ont été reconnues coupables d'avoir enfreint les règles de la charia. Ils ont reçu des coups de bâton.


Des couples d'amoureux et des prostituées ont été sanctionnés en public vendredi par des coups de bâton administrés par la police de la charia à Aceh, unique province d'Indonésie à appliquer la loi islamique.


Plus d'un millier de personnes, parmi lesquelles des dizaines de touristes de Malaisie, pays voisin, s'étaient regroupées à l'extérieur d'une mosquée de la capitale Banda Aceh, où les condamnés étaient hués au moment où ils recevaient des coups de bâton de rotin dans le dos.

Trois hommes et cinq femmes - parmi lesquels plusieurs étudiants - ont été reconnus coupables d'avoir enfreint les règles de la charia (la loi islamique), soit en se livrant à des signes d'affection en public, soit en offrant des prestations sexuelles en ligne, ont indiqué les autorités locales.

Outre les relations entre hommes et femmes non mariés et l'offre de prestations sexuelles, la consommation d'alcool, les relations sexuelles entre personnes de même sexe et les jeux d'argent sont également interdits dans cette province du pays musulman le plus peuplé au monde.

Aceh a été autorisée à appliquer la loi islamique après s'être vu accorder un statut d'autonomie en 2001 par le gouvernement central à Jakarta dans l'objectif de mettre fin à plusieurs décennies de rébellion séparatiste.