Yvelines : deux femmes âgées agressées pour leur collier en or

Ces agressions ont été commises à Houilles et à Versailles par des mineurs étrangers isolés placés en foyer sous la protection du conseil départemental.

Le retour des beaux jours et des cous dénudés marque aussi celui des arracheurs de colliers et de leurs violentes agressions. Ce week-end, deux adolescents ont été interpellés après s’être emparés de colliers en or qui pendaient aux cous de personnes âgées, à Houilles et Versailles.

Vendredi, il est près de 15 h 15, lorsqu’un ado, âgé de 13 ans, s’attaque à une femme, rue du 4 septembre, à Houilles. Il s’empare du bijou et la victime se met à hurler. Un témoin surprend la scène et parvient à rattraper le jeune voleur. Il l’a ensuite remis entre les mains des policiers arrivés sur place. Ce mineur isolé originaire d’Algérie, placé sous la protection du conseil départemental, a été déféré au parquet de Versailles qui a ordonné sa réintégration dans son foyer de Mantes-la-Jolie.

Le lendemain, c’est à Versailles qu’une femme de 74 ans marchant sur le trottoir de la rue Saint-Charles a été victime de ce type de vol, peu après 16 heures. Elle est d’abord abordée par trois jeunes, âgés de 15 à 20 ans. Après lui avoir adressé la parole, ils lui arrachent brutalement son collier en or. Cette fois encore, c’est un passant, alerté par les cris de la victime, qui rattrape les voleurs et récupère le bijou dérobé.

Les trois voleurs se débattent et parviennent à prendre la fuite, mais le témoin fournit leur description à la police. En patrouillant dans le secteur, les fonctionnaires en retrouvent deux et les interpellent. Agés de 16 et 17 ans, ils se disent domiciliés aux Mureaux et à Bobigny (Seine-Saint-Denis), mais en fait, il s’agit, là encore, de deux mineurs isolés algériens. Lors de leur garde à vue, ils reconnaissent une partie des faits. Ils doivent être déférés ce lundi au parquet de Versailles. La victime n’a pas été blessée mais elle est très choquée.



C'est pas en Algérie qu'ils feraient ça, le pouvoir algérien n'est pas laxiste et permissif comme nos pleutres d'élus européens !