Mina Ahadi, 50 ans, d’origine iranienne, fondatrice du Conseil Central des Ex-Musulmans d’Allemagne, déclare :
« Je connais l’Islam et pour moi cela signifie la mort et la douleur.” […] Je ne pense pas qu’il soit possible de moderniser l’Islam. Nous voulons former un contrepoids aux organisations musulmanes. Le fait que nous faisons cela sous protection de la police montre combien notre initiative est nécessaire. » [février 2007]


Source : http://ahadi.wordpress.com/2007/05/0...et-la-douleur/